Étiquettes

, , , , ,

logo-slow-food-pola2

Qu’est-ce-que le le jambon de parme, Dario Fo, la Suède, et le 9 Novembre ont en commun ?  La réponse est bien sûr dans le titre. Je vais la développer un peu plus mais d’abord je vais expliquer ce qu’est le Slowfood.

Pourquoi le Jambon de Parme ?

Dans une monde qui vie à 200km/h où la rapidité et l’efficacité sont primées, nous nous sommes familiarisés avec le fast food et la nourriture industrielle au micro-onde. Le mouvement Slow Food est la pour soutenir tout le contraire : la cuisine qui ne sort pas de l’industrie agroalimentaire, les techniques ancestrales de production, les techniques lentes et de tradition (dont charcuteries, fromages, vin etc). Le slow food défend la biodiversité et crée des réseaux entre différents acteurs de l’alimentation et les consommateurs. Ils travaillent aussi sur la philosophie de la convivialité, le plaisir du goût. L’éducation du goût commence par savoir d’où vient la nourriture et comment elle est produite.

Pourquoi Dario Fo ?

Le mouvement fût crée en 1987 en Italie , par le journaliste et critique gastronomique Carlo Petrini, avec quelques intellectuels de renom: Dario Fo, Folco Portinari, Francesco Guccini et Staino. Aujourd’hui, le mouvement Slowfood est présent dans 160 pays avec plus de 100 000 membres actifs et rassemble des millions de personnes sur tous les continents.

Salone de Gusto Turin

L’organisation Slowfood organise des événements alimentaires partout dans le monde dont le plus grand est le Salone de Gusto à Turin, Italie. C’est un rassemblement  de milliers de petits producteurs provenant de toute la Terre.  Débats, discours, découvertes de produits et producteurs, le salon dure 5 jours et accueille environ 200 000 visiteurs. Le salon est organisé tout les deux ans et le prochain sera en 2014.

Pourquoi la Suède ?

Le première siège international en dehors de l’Italie fût en Suède.  Le metteur en scène et comédien Carlo Barsottis qui vie en Suède depuis 1968 et traduit les pièces de Dario Fo est devenu ami avec C.Petrini en 1974. Représentant de la Suède  (qui était le seul pays présent en dehors de l’Italie) au premier rdv de Slowfood  en 1984 connu à l’époque sous le nom d’Arcigola,  Barsottis a commencé à rependre le travail de son ami et est devenu l’ambassadeur du mouvement SlowFood Suédois.

Pourquoi le 9 Novembre ?

Si je publie cette article aujourd’hui ce n’est pas un hasard. Le manifeste du Slow Food a été adopté à la création officielle du mouvement le 9 Novembre 1989. Abrégé, le manifeste explique qu’on cherche à manger :

Bon : car la nourriture doit être un plaisir et non seulement un moyen de se nourrir rapidement.

Proprement : car la nourriture ne doit pas comporter de produits toxiques, ni pour l’homme, ni pour la terre. La production ne doit par nuire à la santé de la planète.

Equitable : car la bonne nourriture est un droit, même pour ceux qui ont moins dans le portefeuille. Ceux qui produisent la nourriture et les boissons doivent également avoir de bonnes conditions de travail et de vie.

Donc si aujourd’hui on entend beaucoup parler de l’importance d’achats des produits locaux, de saison, et du commerce équitable, c’est beaucoup grâce au mouvement Slowfood.